En quel sens nos paroles nous engagent-elles ?

Les paroles nous engagent : devant le tribunal « où nous jurons de dire toute la vérité », à la mairie quand l’élu qui célèbre un mariage nous déclare unis. Cela est vrai de certains énoncés et de certaines situations. Mais l’homme de parole sait s’engager sans cérémonial, loin des dorures et des lieux apprêtés ; il s’engage par son langage sans détour à tenir ce qu’il promet. En quel sens les paroles nous engagent-elles ? Que nous coûte-t-il de revenir sur nos paroles ? Qu’est-ce qui fait que nos paroles ne sont pas simplement des mots ? Par Grégory Darbadie et Bernadette Courtois JL Austin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>