Intrusa

« L’intrusa », film de Leonardo di Costanzo (2017)

L’unité d’un territoire – un centre de loisirs – en périphérie de Naples, en marge de la société italienne, est mise en cause par l’intrusion d’une autre marginalité, la famille d’un mafioso.

Or chaque marge a son ordre et de l’ordre d’un groupe attaché à un territoire découle parfois une réaction défensive et exclusive contre ceux qui « déterrioralisent » de fait un espace déjà habité.

Certes le sens de l’hospitalité, et plus largement la philanthropie ne sont pas lettres mortes.

Mais le film de Leonardo di Constanzo pose sans détour le problème d’une conscience en situation -celle du spectateur- quand l’intention de faire le bien ne suffit plus à se donner bonne conscience et qu’il faut répondre de soi face à ceux qui vous aiment (l’amant), vous font confiance ( les voisin-e-s) et les crédules que vous faites rêver de toute leur innocence ( les enfants). La conscience se débat et la volonté demeure impuissante jusqu’au dénouement qui lui échappe.

L’émotion et la réflexion à ce rendez-vous en italiques. Un film sur la conscience, la volonté et la liberté.

Grégory Darbadie

intrusa affiche film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *