la femme infidèle

La femme infidèle (1969)

Film avec Stéphane Audran (Hélène Desvallées), Michel Bouquet (Charles Desvallées), Maurice Ronet (Victor Pegal  a), Michel Duchaussoy et Guy Marly (officiers de police), Serge Bento (détective privé). 1h38.

femme infidele repas

Charles, un bourgeois, vit en banlieue avec sa femme Hélène et son fils. Mais Hélène, qui s’ennuie, finit par le tromper. Charles se rend chez l’amant, le tue et dissimule son cadavre. Sans qu’il n’en parle, Hélène devine son acte. La vie reprend comme avant et rien n’est dit sur le sujet, même quand la police vient arrêter Charles.

Chacun est tenu de dire la vérité. L’exigence est entendue et maintes fois répétée. Mais s’acquitter de ce devoir n’est pas aisé. La vérité nécessite du courage pour qui la recherche d’abord et veut la dire ensuite.

Et pourtant, cette obstination à vouloir dire la vérité se justifie-t-elle ? « Chacun doit dire la vérité s’il la connaît » écrit Hegel dans La Phénoménologie de l’Esprit. Exiger qu’elle soit dite présuppose qu’on croie qu’elle existe.

Jean-Luc Godard a écrit : « le cinéma est une pensée qui prend forme, une forme qui pense ». Les images des films n’illustrent pas les thèses des philosophes, les unes et les autres cheminent ensemble sur la route de la pensée. En doutez-vous ? Nous faisons le pari de vous le montrer.

Soirée animée par Grégory Darbadie, philosophe et Anne Huet, directrice du Ciné 104

Tarif plein : 6 euros.

Tarif abonné : 5 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>