la nature mérite-t-elle nos éloges ?

 

On pourrait commencer par une citation de Rousseau extraite des Confessions : «Insensés qui vous plaignez sans cesse de la nature, apprenez que tous vos maux viennent de vous ».

Mais ce serait peut-être aller vite en besogne et oublier que la nature chiche avec l’espèce humaine a rendu nécessaire l’invention des sciences et des techniques. Quel sens donner aux éloges anciens ou contemporains de la nature si l’on refuse de céder à la simple nostalgie d’un hypothétique âge d’or de l’humanité ? Penser le rapport de l’homme à la nature sérieusement sans se prendre au sérieux, voilà le programme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *