la vérité

Un film de Henri-Georges Clouzot  de 1960 avec Brigitte Bardot, Sami Frey, Charles Vanel, Marie-José Nat, Louis Seigner.

brigittebardot-verite

 

A l’ouverture du procès de Dominique Marceau pour homicide que joue la scandaleuse Brigitte Bardot, son avocat, Maître Guérin campé par Charles Vanel refuse de plaider la simple vérité d’ « une histoire de gosses » qui a mal tourné. La vérité à l’image du monde envisagé par Clouzot est plus sinistre. Maître Guérin confie alors à son assistante: « J’ai trouvé un moyen de marquer des points. Gilbert est un salaud, il racontait des salades pour la baiser. C’était une pauvre idiote qui marchait dans un rêve. Quand elle a ouvert les yeux, elle a tiré. Voilà la vérité » .

S’inspirant librement du procès de Pauline Dubuisson, le chef-d’œuvre de Clouzot diffusé exceptionnellement en salle le vendredi 8 décembre à 20h cherche à dessiller les yeux du spectateur qu’il laisse sans illusions sur le monde tel qu’il est ou tel qu’il est supposé être. Mais est-ce la tâche du cinéma, cet art de création d’ illusions que de demander qu’on renonce aux belles illusions ? Le cinéma courrait à sa perte. Les cinéastes de la Nouvelle vague ne s’y trompèrent pas et ruèrent immédiatement dans les brancards en réaffirmant l’impératif de création de formes et de mouvements du cinéma.

Pourquoi l’homme a-t-il besoin d’illusions ?

Soirée animée par Grégory Darbadie, philosophie et Anne Huet, directrice du Ciné 104

Tarif plein : 6 euros.

Tarif abonné : 5 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>