les animaux

Les animaux ont-ils des droits ?

Politique ou raisonnable, l’homme est un animal si l’on suit Aristote dans Les Politiques. Quelles que soient les différences qui existent entre l’homme et l’animal, : « il y a plus de différences d’homme à homme que d’homme à bête » selon Les Essais de Montaigne. Omnivore, l’homme cuit souvent ses aliments quand l’animal carnivore mange une pitance crue : il y a une seule différence.

Chaque cuisine locale répond d’un propre culturel : il y a mille différences. L’homme aime ainsi se distinguer par le raffinement d’une culture et la présomption de bonnes manières.

Et pourtant, chaque année en France, 800 millions d’animaux sont tués au terme d’un élevage intensif sans accès à l’extérieur des bâtiments où ils sont enfermés.

Les hommes ont des droits ( Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948), les enfants ont des droits ( Convention internationale des droits de l’enfant de 1989).

Qu’en est-il des animaux ? La morale peut l’affirmer mais la loi peut-elle le garantir ?

Que révèle alors la condition animale sur l’humanité, sa morale et les droits qu’elle proclame?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *