prochaine séance café philo

La prochaine séance du café philo aura lieu le mardi 9 avril. Elle aura pour thème :

« Que révèle le narcissisme ? » 

La critique du narcissisme est un lieu commun ancien.

On déplore encore le manque d’empathie, la surestime de soi que définit cette forme d’amour de soi. Cette critique est morale. Le mythe de Narcisse constitue d’ailleurs une condamnation : « Même après son accueil en la demeure infernale, il (Narcisse) se contemplait dans l’eau du Styx ». (Ovide, Les Métamorphoses).

Cette critique implique-t-elle qu’il faille se détester soi-même ou s’oublier soi-même ? Freud remarque dans Sur le principe du narcissisme : « On aime ce que l’on est soi-même, ce que l’on a été et ce que l’on voudrait être soi-même, une partie du propre soi » et réhabilite ainsi une forme de narcissisme.

La critique du narcissisme semble aujourd’hui passée d’époque. La société moderne ne cesse d’encourager à améliorer nos performances et valorise à l’extrême l’image que nous avons de nous-mêmes.

C’est ce que remarquait Christopher Lasch en 1976 dans La Culture du narcissisme :

“En dépit de sa souffrance intime, Narcisse possède de nombreux traits propres à lui assurer le succès dans les institutions bureaucratiques ; celles-ci encouragent la manipulation des relations interpersonnelles, découragent la formation de liens personnels profonds, et fournissent en même temps à Narcisse l’approbation dont il a besoin pour se rassurer lui-même. Bien qu’il puisse désirer avoir recours aux thérapies qui lui promettent de donner un sens à sa vie et de vaincre son sentiment de vide intérieur, Narcisse connaît souvent une grande réussite dans sa vie professionnelle”.

Critiqué et néanmoins encouragé, la narcissisme est l’objet de jugements ambivalents.

Que dévoile le narcissisme ?

Narcisse ou l’Amant de lui-même, pièce de théâtre de Jean-Jacques Rousseau est créée le 18 décembre 1752. De bonne facture, la pièce déplaît au public. Le sujet apparaît obscène. Que révèle d’insupportable le narcissisme ?

Cette séance se déroulera, comme d’habitude, au café-restaurant « chez Agnès » situé rue Delizy , au bord du canal. En général, les séances du café philo se terminent  entre 21 h et 21 h 30.

Entrée libre, la séance est ouverte à tous. Elle sera animée – comme toujours – par Grégory Darbadie .

Avec Bernard de Montreuil et Laurence Zigliara, psychologue.

.

 

 

photo café philo

 

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>